Expression du groupe d'opposition

Voici le texte paru dans le dernier Tribain (novembre 2017) pour le groupe "Bain-de-Bretagne Autrement"
­­

Groupe "Bain-de-Bretagne Autrement"

Tout d'abord, nous vous souhaitons une très belle année 2018 !


La fermeture de la piscine municipale en ce début d'année 2018 bouleverse tous les habitants de Bain-de-Bretagne, habitants qui s'étaient mobilisés pour son ouverture il y a plus de 30 ans. Nous avons affirmé lors du conseil de janvier notre volonté d'avoir un espace aquatique pour conserver l'attractivité de notre territoire, pour les missions de service public qui lui incombent.


Cet équipement ne peut être qu'intercommunal.


Ce projet, nous le constatons, révèle les faiblesses de Bretagne porte de Loire Communauté qui n'est qu'une juxtaposition de communes refusant l'intérêt commun.


Aucune décision ne peut être parfaite. Nous n'étions pas tous en accord. Nous n'avons pas eu tous les éléments chiffrés que nous aurions aimé pour prendre une décision sereine.
Malgré tout, une majorité d'entre nous s'est prononcée pour cette fermeture afin de limiter le déficit de cet équipement et de préserver la santé des utilisateurs de la piscine aussi bien les agents y travaillant que les utilisateurs, jeunes et moins jeunes.


Une solution doit être trouvée très rapidement entre la communauté de communes et la commune de Bain-de-Bretagne. L'avenir de notre territoire tient à la capacité de travailler ensemble sur un projet structurant, à la capacité de trouver des solutions financières ne lésant personne.


Avec le rapport produit pour le débat d'orientation budgétaire nous avons un document comptable mais non politique. Il ne fixe ni les ambitions pour la ville ni les objectifs de développement pas plus que les moyens pour les réaliser. Aucun projet nouveau n'est présenté. Seules les réalisations retardées pour diverses raisons sont notées : la place de la République et les salles de danse.


Comme nous l'avons exprimé maintes et maintes fois, il n'y a pas de stratégie à long terme mais des actions au coup par coup et aucune vision globale du développement harmonieux de la ville en particulier avec des équipements dans les différents quartiers.
Depuis quelques semaines, notre commune est centre d'accueil pour les demandeurs d'asile (CADA).


Au quotidien, l'association locale «Accueillir au Pays» accompagne une quinzaine de personnes. La réussite du récent fest-noz de soutien montre l'intérêt porté par les habitants à cette cause et nous nous en réjouissons.


Nous restons à votre écoute.


Contact :

Christine RENAULT

0614200879

renaultchristine9178@neuf.fr

Daniel Galisson, Catherine Bouget, Eric Sécher, Christine Renault, David Gobin

En savoir plus

Consulter l'ensemble

du Tribain n°115

Tribain-N°115



Creation site mairie